Prévenir de la déshydratation en cas de diarrhée
Bien-être intestinal > Diarrhée aiguë > Prévenir de la déshydratation en cas de diarrhée

Prévenir de la déshydratation en cas de diarrhée

La diarrhée est associée à une fatigue et dans certains cas à des douleurs intestinales. Elle peut généralement être soulagée par l’apport d’aliments et de boissons qui vont rapidement rétablir un transit normal et réduire les douleurs. Mais elle peut être associée rapidement une déshydratation si on n’y prend pas garde.

Afin de prévenir la déshydratation due à la perte en eau et en sels minéraux dans le corps, essentiels au bon fonctionnement de l’organisme1, il est nécessaire de suivre quelques conseils alimentaires et diététiques.

Quelles sont les causes de la diarrhée ?

Il s’agit le plus souvent d’infections gastro-intestinales, provoquées par diverses bactéries, virus ou parasites, mais également la contamination de boissons ou d’aliments : fruits mal lavés, eau non potable. C’est en particulier le cas de la tourista. Il existe différentes précautions pour prévenir la diarrhée du voyageur ; vous pouvez vous référer à notre article sur la tourista pour plus de détails sur sa prévention. Certaines maladies peuvent aussi provoquer des diarrhées, comme le syndrome de l’intestin irritable, certains diabètes, l’hyperthyroïdie, l’intolérance au gluten ou la maladie de Crohn)2.

Quels sont les symptômes de la diarrhée ?

Le principal symptôme de la diarrhée est, bien sûr, l’émission de selles trop fréquente, plus de trois quotidiennes, de consistance très molle ou liquide3. Mais elle peut également être accompagnée de maux de ventre, de fièvre, modérée ou intense, de sang ou de mucus dans les selles, de ballonnements et de vomissements.

Parallèlement, le risque de déshydratation due à une grande perte en eau et en sels minéraux de l’organisme est l’un des principaux risques de la diarrhée.

Quels sont les symptômes de la déshydratation ?

Premiers signes d’une déshydratation1,3 légère à modérée chez l’adulte

  • Une sensation de soif accrue et les lèvres sèches
  • Une perte de poids inférieure à 5 %
  • Une sensation de fatigue anormale et une somnolence inhabituelle, notamment chez les personnes âgées
  • Une perte de force

En cas de diarrhée avec déshydratation, la persistance du manque d’eau dans le corps entraîne une diminution de l’apport de sang et d’oxygène au cerveau et cela peut entraîner une déshydratation aigüe.

Signes d’une déshydratation manifeste1,4

  • Une bouche et langue sèches
  • Un regard terne et des yeux enfoncés
  • Une modification du comportement
  • Des troubles de conscience (étourdissements, vertiges, malaises) ou des maux de tête.
  • Une diminution de la miction
  • Une perte de poids supérieure à 5 %.

Le risque de déshydratation est particulièrement important chez les personnes âgées et les nourrissons et rend la diarrhée aiguë potentiellement grave.

Symptômes de déshydratation chez les nourrissons et les jeunes enfants4

  • Apathie, moins d’activité et plus de sommeil
  • Moins de miction
  • Une bouche sèche et moins de larmes
  • Une peau pâle et des yeux cernés
  • Une perte de poids de 5 % à 15 % en cas de diarrhée avec déshydratation
  • Une fontanelle enfoncée
  • La présence d’un pli cutané persistant : si lorsque l’on pince la peau entre le pouce et l’index, le pli subsiste pendant quelques secondes, et qu’elle ne reprend pas son aspect initial, à cause du manque d’eau, alors la déshydratation est importante et peut rapidement s’aggraver. Il faut immédiatement demander conseil à un médecin.

Que faire en cas de déshydratation 

Afin de prévenir la diarrhée et le risque de déshydratation qui en découle, il faut suivre quelques conseils alimentaires et diététiques :

– Bien s’hydrater : buvez plus que d’habitude, même si vous n’avez pas soif, pour compenser les fortes pertes en eau et en sels minéraux. Normalement vous devriez boire 8 à 10 verres d’eau par jour. En cas de déshydratation, vous devez considérablement augmenter votre apport en eau (15 à 20 verres d’eau). Il est parfois conseillé de boire des solutions de réhydratation orales, du jus de fruits dont les effets sont encore meilleurs que ceux de l’eau pour prévenir la déshydratation.

– Afin de prévenir une déshydratation importante, prenez aussi des repas moins copieux mais plus fréquents, composés d’aliments en petite quantité.

– Il faut aussi éviter la chaleur et la transpiration. Elles augmentent la sensation de soif et elles peuvent provoquer un grave manque d’eau et sont donc des causes de déshydratation supplémentaires.

– Évitez les fruits (sauf la banane, la pomme, la poire et le coing), les légumes crus et autres aliments riches en fibre, leurs effets sont déconseillés en cas de diarrhée.

– Si vous êtes intolérant(e) au fructose ou au lactose, évitez-les car ils risquent d’aggraver la diarrhée et donc le risque de déshydratation.

Conclusion

Il est important de surveiller la diarrhée avant qu’elle ne se manifeste par une déshydratation, en particulier chez les nourrissons et les personnes âgées chez qui elle peut devenir grave rapidement et mettre en danger leur santé. Pour prévenir la déshydratation, reposez-vous, et buvez beaucoup de liquides afin que vous puissiez vous remettre de la maladie. Il est conseillé de consulter un médecin ou de demander conseil à un pharmacien en cas de doute.


Références :

  1. Assurance Maladie. Pathologies. Réagir en cas d’urgence : déshydratation. Disponible en ligne : https://www.ameli.fr/hauts-de-seine/assure/sante/urgence/pathologies/deshydratation

2. Société Nationale Française de Gastro-Entérologie. Diarrhée chronique. Disponible en ligne : https://www.snfge.org/content/diarrhee-chronique

3. Assurance Maladie. Gastroentérite de l’adulte : que faire ? Disponible en ligne :

https://www.ameli.fr/hauts-de-seine/assure/sante/themes/gastro-enterite-adulte/bons-reflexes-que-faire

4. The treatment of diarrhoea: a manual for physicians and other senior health workers. Geneva: World Health Organization; 2005. Disponible en ligne : https://www.who.int/maternal_child_adolescent/documents/9241593180/en/ (page 8 « dehidratation »)