Traitement de la diarrhée
Bien être intestinal > La diarrhée aiguë > Traitement de la diarrhée

Traitement de la diarrhée

Pourquoi traiter la diarrhée ?

médicaments contre la diarrhée
médicaments contre la diarrhée

La diarrhée aiguë doit être prise en charge. Dans la majorité des cas, elle est banale, mais elle risque d’entraîner des pertes importantes en eau et en sels minéraux. Dans certains cas, la diarrhée peut être plus grave et nécessiter une consultation médicale. Enfin, prendre en charge une diarrhée, si elle est liée à une infection par des microbes, c’est aussi d’éviter de contaminer l’entourage…1-3

Pourquoi faut-il boire en cas de diarrhée ?

Pourquoi boire en cas de diarhée

Au cours de la diarrhée, votre corps perd de l’eau et des sels minéraux. Vous devez donc compenser ces pertes en buvant souvent des boissons salées et sucrées : eau, eau sucrée, sodas, bouillons de légumes… Attention, en cas de soif intense, de sensation de langue sèche, il est impératif de consulter rapidement votre médecin.1-3

Que manger en cas de diarrhée ?

Adapter son régime alimentaire en cas de diarrhée

En cas de diarrhée aiguë, il est conseillé d’adapter votre régime… Prenez des repas moins copieux mais plus fréquents, composés d’aliments riches en sel, en sucres et sans résidus.
A privilégier : le riz, les carottes cuites, la banane.
A éviter : le lait, les fruits et légumes crus, les aliments et boissons glacés.1-3

Les médicaments anti-diarrhéiques

Pour améliorer votre confort, vous pouvez avoir recours à des médicaments anti-diarrhéiques disponibles sans ordonnance en pharmacie. Ils vont agir sur vos symptômes, mais ne vous dispensent pas des autres conseils que nous vous donnons : ne négligez surtout pas votre hydratation…1

Si lors d’un épisode de diarrhée aiguë, vous êtes un peu fiévreux (une fièvre modérée peut accompagner la diarrhée dans un cas sur deux), cela peut révéler une origine infectieuse. Mais l’infection n’est pas forcément d’origine bactérienne : les diarrhées d’origine virale, fréquentes en hiver, peuvent aussi déclencher une fièvre modérée…2 Les diarrhées aiguës d’origine virale ne nécessitent pas d’avoir recours à des antibiotiques.1,3
Si la diarrhée s’accompagne d’une forte fièvre, consultez votre médecin.

Il existe plusieurs types de médicaments contre la diarrhée aiguë :

  • Les anti-infectieux intestinaux, à réserver aux cas de diarrhée présumée d’origine bactérienne
  • Les absorbants et protecteurs intestinaux : ces médicaments tapissent et protègent la barrière muqueuse intestinale. A savoir si vous prenez d’autres traitements par voie orale : il est en général conseillé de prendre ces protecteurs intestinaux à distance des autres médicaments, car ils peuvent en réduire l’effet,
  • Les ralentisseurs du transit : ils réduisent les contractions de l’intestin et diminuent la fréquence des selles.
  • Les anti-diarrhéiques à base de micro-organismes, visant à agir sur votre flore intestinale
  • Les antisécrétoires, qui diminuent l’hypersécrétion intestinale d’eau et d’électrolytes.1,3,4

Diarrhée : quel médicament choisir ?

Cela dépend de votre état de santé et des précautions d’emploi propres à chaque traitement. De façon générale, privilégiez les médicaments ne contenant qu’une seule substance active et demandez conseil à votre pharmacien. Si vous choisissez de prendre un médicament, faites attention à bien respecter les doses et la fréquence de prise, la durée préconisée du traitement (2 à 3 jours au maximum). Ne prenez jamais un traitement de façon prolongée sans avis médical.1

Lire notre article : Quand faut-il consulter le médecin ?

Références
1 : AFSSAPS. Bien vous soigner avec des médicaments disponibles sans ordonnance. Diarrhée passagère de l’adulte. Juin 2009.
2 : Site internet de la Société Nationale Française de Gastro-Entérologie. http://www.snfge.org/content/diarrhee-aigue [consulté le 23 juin 2017]
3 : Diarrhées aiguës – HUG – DMCPRU – Service de médecine de premier recours – 2013
4 : Recommandations sanitaires pour les voyageurs, 2015 (à l’attention des professionnels de santé). Avis du Haut Conseil de la santé publique du 24 avril 2015