<em>Lactobacillus rhamnosus</em> GG et <em>Saccharomyces boulardii</em>
Bien être intestinal > Le microbiote intestinal > Lactobacillus rhamnosus GG et Saccharomyces boulardii

Lactobacillus rhamnosus GG et Saccharomyces boulardii

Lactobacillus rhamnosus GG

Lactobacillus rhamnosus GG est une bonne bactérie qui compose naturellement le microbiote intestinal humain.               
Elle est reconnue pour ses bénéfices sur la santé humaine depuis de nombreuses années : on l’utilise dans les produits alimentaires fermentés mais également comme probiotique.

Lactobacillus rhamnosus GG est une souche microbiotique très bien étudiée puisqu’elle a fait l’objet d’une douzaine d’études et possède la capacité1,2,3 :

  • D’adhérer à la muqueuse intestinale et la protéger en produisant un film protecteur.
  • De fixer et de neutraliser certaines toxines produites par les bactéries pathogènes.
  • De produire des composés anti-pathogènes qui limitent l’invasion des mauvaises bactéries.

L’ensemble de ces mécanismes permettent à Lactobacillus rhamnosus GG de protéger le microbiote contre les pathogènes et leurs toxines mais aussi de restaurer les fonctions clés du microbiote qui peuvent être perturbées lors de la prise d’antibiotiques.

Saccharomyces boulardii

Saccharomyces boulardii est une levure bénéfique qui a été isolée par le scientifique français Henri Boulard en 1920 à partir de litchis.

Cette levure est utilisée dans de très nombreux processus alimentaires (comme la fabrication de bière ou de pain)

Saccharomyces boulardii a la capacité 1,2,3:                

  • D’inhiber les pathogènes
  • De produire des enzymes qui vont inactiver les toxines produites par les mauvaises bactéries.

Au même titre que Lactobacillus rhamnosus GG, la levure Saccharomyces boulardii protège le microbiote des pathogènes et de leurs toxines et le restaure lorsqu’il est agressé.

Ensemble, plus forts

Les deux souches microbiotiques Lactobacillus rhamnosus GG et Saccharomyces boulardii ont des actions complémentaires qui permettent de restaurer le microbiote agressé par la prise d’antibiotiques. Ensemble, les deux souches sont plus fortes que prises séparément en exerçant une activité synergique. Cette efficacité se traduit par une plus forte activité anti-toxine, anti-pathogène et une restauration de certaines fonctions du microbiote intestinal. 4

Références
1. Yan F, A lactobadllus rhamnosus GG-derived Solubfe Protein. p40, Stimulates ligand Refease from Intestinal Epithelial Cel!s to Transactivate Epidermal Growth factor Receptor.J Biol Chem. 2013 Oct 18; 288(42)
2. De KfM!rsmaecker sq. Strong antimicrobial activity of Lactobacillus rhamnosus GG against Salmonella typhîmurîum is due to accumulation ofla-ttic add » FEMS Microbîology letters. Volume 2S9, tssue 1.june 2006,Pages 89-9
3. julio Plaza-Oiaz Immune- Mediated Mechanisms of Action of Probîoôcs and Synbiotics in Treating Pediatrie Intestinal Oiseases. Nutrîents 2018. 10, 42
4. Lactobacillus rhamnosus GG and Saccharomyces cerevisiae boulardii exert synergistic antipathogenic activity in vitro against enterotoxigenic
Escherichia coli. Accepted for publication at Beneficial Microbes (2019-2020).