Que faire en cas de flatulences excessives ?
Bien être intestinal > Les flatulences & ballonnements > Que faire en cas de flatulences excessives ?

Que faire en cas de flatulences excessives ?

Certaines personnes sont plus sujettes que d’autres aux flatulences

L’excès de flatulences est la conséquence directe d’une production trop importante de gaz dans le tube digestif. Le principal traitement des flatulences consiste donc à diminuer la production de ces gaz, production qui dépend essentiellement de 2 facteurs : l’alimentation et la composition du microbiote intestinal (voir : « D’où viennent les gaz intestinaux ? »).

Certaines personnes sont plus sujettes que d’autres aux flatulences

Eviter certains aliments propices à la formation de gaz

Certains aliments doivent être évités en cas de flatulences

Afin de limiter la formation des gaz, et donc réduire les flatulences, une des premières méthodes consiste à baisser sa consommation d’aliments « flatulogènes ». Certains sont particulièrement pourvoyeurs de gaz comme les choux, ou encore les haricots. Eviter ces aliments peut considérablement diminuer l’intensité des flatulences. A l’inverse, certains aliments ne provoquent pas ou très peu de gaz, comme le riz. Certains nutritionnistes recommandent à leurs patients le régime sans « FODMAP » (pour Fermentable Oligosaccharides, Disaccharides, Monosaccharides And Polyols), qui a été mis au point pour le syndrome de l’intestin irritable, un trouble qui peut s’accompagner de flatulences excessives1.

A lire aussi : Ces aliments qui donnent des gaz

Dans de rares cas, les flatulences excessives sont liées à une intolérance au lactose, et son éviction est alors bénéfique1,2. Pour certaines personnes, le problème provient surtout de l’odeur des gaz émis. La suppression de certains aliments comme les choux de Bruxelles est alors utile.

Certains aliments doivent être évités en cas de flatulences

Soigner son microbiote intestinal

Mais la production des gaz dépend aussi des bactéries du tube digestif. Le microbiote intestinal (anciennement dénommé « flore intestinale ») correspond à l’ensemble des microbes présents au sein du tube digestif et sa composition est différente pour chaque individu. Ainsi, pour une même alimentation, certains sujets peuvent produire plus de gaz, en particulier lorsqu’ils ont un microbiote déséquilibré (c’est ce que l’on appelle une « dysbiose »). Un des moyens d’agir sur le microbiote est d’ingérer des probiotiques (micro-organisme qui exerce des effets positifs sur la santé) ou des prébiotiques (molécules favorisant le développement de bactéries « bénéfiques »)3,4.

Favoriser le transit intestinal

La constipation s’accompagne souvent de flatulences et de ballonnements. En limitant la constipation et en favorisant un bon transit intestinal, on se libère plus aisément des gaz intestinaux. On sait par exemple que le transit des gaz est favorisé par la position debout et une activité physique modérée1,3,4.

Eliminer les gaz intestinaux

Enfin, certains traitements peuvent agir sur les flatulences en adsorbant les gaz (médicaments à base de charbon activé) ou en favorisant leur élimination (médicaments à base de tensioactif comme la siméticone, qui permet de fusionner les bulles de gaz pour une élimination plus facile)2–4.

Références
1 : Bigard M-A, Peyrin-Biroulet L. Gaz digestifs. EMC 2016.
2 : Nagel R. Minimising flatulence. 2005;
3 : Azpiroz F, Malagelada J-R. Abdominal bloating. Gastroenterology. 2005;129(3):1060–1078.
4 :  Ducrotte P. Abdominal bloating: an up-to-date. Gastroenterol Clin Biol. 2009;33(10-11 Suppl):F94–100.