Ballonnements et stress

Ballonnements et stress

Les ballonnements abdominaux se produisent lorsqu’un excès d’air ou de gaz remplit le tractus gastro-intestinal (GI). Le stress a des effets néfastes sur le corps et l’esprit. Il ralentit la digestion chez certains individus, entraînant des ballonnements, des douleurs abdominales et de la constipation, tandis qu’il augmente le métabolisme chez d’autres, provoquant la diarrhée. Les troubles digestifs tels que les ulcères d’estomac et le syndrome de l’intestin irritable (SII) peuvent également devenir plus stressants dans de telles conditions1.

Ballonnements et stress

Le ballonnement est une sensation très inconfortable et embarrassante. Il ne s’agit pas toutefois d’une maladie, mais d’un trouble. Pour certaines personnes, le stress provoque des démangeaisons du cuir chevelu, une peau sèche, des migraines, mais chez d’autres, le stress se reflète sur leur intestin.

L’anxiété ou un stress intense peuvent provoquer des maux de ventre et des ballonnements. Lorsque le ventre est rempli d’air ou de gaz, il peut être gonflé ou douloureux. Cette affection digestive peut avoir un effet négatif sur votre capacité à travailler et vos activités.

Les ballonnements peuvent toucher les hommes, les femmes et les enfants.

comment gérer les ballonnement liés au stress ?

Lorsque vous êtes soumis à un stress chronique, certaines hormones telles que le cortisol sont dominantes. Dans cette situation, la digestion n’est plus une priorité pour votre corps. Le flux sanguin est réorienté du système digestif vers ce que le corps perçoit comme des besoins plus importants, provoquant une réduction des sécrétions de l’estomac, et ralentissant la digestion et l’absorption des aliments. Il en résulte des troubles digestifs et des ballonnements.

Lorsque votre microbiome est déséquilibré en raison du stress, des parasites, des bactéries nocives et des levures peuvent prendre le relais et vous vous sentez fatigué et ballonné.

Dans le côlon, les bactéries entrent en contact avec des résidus alimentaires et produisent des gaz. Cependant, certaines personnes émettent plus de gaz que d’autres car la flore intestinale varie entre les individus. Les symptômes de ballonnement et de stress peuvent être similaires à d’autres symptômes liés aux gaz, tels que les rots, l’aérophagie et les flatulences. Vous pouvez alors ressentir des douleurs abdominales, des nausées et d’autres troubles intestinaux.

Quelles sont les autres causes de ballonnements ?

Les causes les plus fréquentes de ballonnement sont les suivantes.

Les troubles de l’intestin

Divers troubles gastro-intestinaux mineurs, notamment des virus, des bactéries peuvent provoquer des ballonnements et des douleurs intenses.

Les habitudes alimentaires

Plusieurs habitudes favorisent un ventre gonflé :

  • Une alimentation excessive et les boissons gazeuses.
  • Parler et manger en même temps
  • Mâcher du chewing-gum
  • Mâcher la bouche ouverte. La quantité d’air avalée en buvant ou en mangeant trop vite, contribue à l’accumulation de gaz dans le tube digestif.

Quel est le rôle des gaz intestinaux ?

Quel est le rôle des gaz intestinaux ?

La raison la plus fréquente des ballonnements est peut-être la suralimentation. Certaines personnes même en bonne santé craignent d’avoir trop de gaz intestinaux, pensant que leur appareil digestif pourrait être dysfonctionnel. Des études ont montré qu’une personne moyenne produit de 0,6 à 1,8 litres de gaz par jour.

Les gaz intestinaux se composent de dioxyde de carbone, d’hydrogène, d’oxygène, de méthane et d’azote. L’oxygène, le dioxyde de carbone et l’azote proviennent de l’air ingéré, tandis que le méthane est un sous-produit de la dégradation des résidus alimentaires par les bactéries saines de l’intestin.

Comment gérer les ballonnements provoqués par le stress ?

Une double approche3,4 est conseillée pour gérer cette flatulence : le soutien digestif et la gestion du stress.

La gestion du stress

Des techniques comme la respiration profonde et l’acupuncture peuvent vous aider à activer le système nerveux sympathique et contribuer à améliorer votre santé digestive.

Le soutien nutritionnel

  • Mâcher lentement et éviter les boissons pendant les repas aidera l’organisme à transformer les aliments et favorise la disparition du trouble.
  • Les probiotiques et certaines enzymes digestives de haute qualité peuvent améliorer votre digestion[i].

La sélection de votre alimentation

La première mesure à prendre pour éviter les gaz et les ballonnements est de changer de régime alimentaire.

Des recherches ont montré qu’un régime alimentaire pauvre en monosaccharides, disaccharides, oligosaccharides et polyols fermentables (FODMAP) peut réduire les symptômes des gaz et du SII. Un régime pauvre en FODMAP empêche la fermentation des ingrédients alimentaires et la production de méthane.

  • Les monosaccharides comprennent le fructose (présent dans les fruits et le miel), les poires et les pommes ;
  • Les disaccharides comprennent le lactose présent dans les produits laitiers ;
  • Les oligosaccharides sont présents dans les oignons, le blé, l’ail, les haricots et les légumineuses.
  • Le sucre ou les polyols sont présents dans certains aliments tels que les nectarines, les abricots, le chou-fleur, les prunes, certains bonbons et chewing-gums.

Le secret pour éviter les ballonnements, à long terme, est d’en identifier la cause. Si une constipation légère est en cause, des repas riches en fibres, de l’eau et pratiquer l’exercice physique peuvent aider.

En cas de constipation chronique, de maladie ou d’autres troubles, tels que le SII1 ou la gastrite chronique, ces mesures ne fonctionneront généralement pas et nécessitent de demander conseil à votre médecin.


Références

1. Safaee, A., Moghimi-Dehkordi, B., Pourhoseingholi, M. A., Vahedi, M., Habibi, M., Pourhoseingholi, A., & Ghafarnejad, F. (2011). Bloating in irritable bowel syndrome. Gastroenterology and hepatology from bed to bench4(2), 86.

2. Stress Effects on the Body. American Psychological Association.

https://www.apa.org/helpcenter/stress/effects-gastrointestinal

3. Intestinal Gas. Intestinal Gas Overview. Canadian Society of Intestinal Research.

https://badgut.org/information-centre/a-z-digestive-topics/intestinal-gas/

4. Belching, Bloating and Flatulence. American College of Gastroenterology. https://gi.org/topics/belching-bloating-and-flatulence/

5. Schmulson, M., & Chang, L. (2011). The treatment of functional abdominal bloating and distension. Alimentary pharmacology & therapeutics33(10), 1071-1086.