Ballonnements : c’est grave docteur ?

Ballonnements : c’est grave docteur ?

Le ballonnement intestinal, un symptôme très fréquent

Le ballonnement intestinal touche 1 personne sur 4

La sensation de ballonnement abdominal est un symptôme très fréquent, qui pourrait toucher jusqu’à 27 % de la population selon une étude récente, les femmes étant le plus souvent concernées1. Pour près de 40 % d’entre elles, ce phénomène accompagne les règles2. Le stress aggrave parfois les symptômes2.
Les ballonnements sont très souvent associés à d’autres symptômes digestifs comme les douleurs abdominales ou encore la dyspepsie (impression de digestion difficile). Ils sont aussi particulièrement fréquents chez les personnes qui souffrent de constipation3. Les ballonnements sont considérés comme « récurrents » lorsqu’ils surviennent au moins un jour par semaine depuis plus de trois mois4.

Les autres maladies qui causent des ballonnements

Des ballonnements récurrents peuvent être provoqués par une maladie digestive chronique comme la maladie cœliaque4, ou encore une pullulation bactérienne (c’est-à-dire une quantité anormalement importante de bactéries) au niveau de l’intestin grêle5. Chez certains patients (en particulier ceux qui souffrent de diarrhées), on peut également retrouver une intolérance au lactose, ou une mauvaise absorption de certains sucres comme le fructose, conduisant à un excès de production de gaz2,6. Les ballonnements ne sont alors pas les seuls symptômes ni les plus importants ; des examens complémentaires sont nécessaires pour établir le diagnostic de ces maladies4. D’autres maladies aiguës peuvent également s’accompagner de ballonnement et distension abdominale. D’une manière générale l’apparition récente de ces symptômes doit amener à consulter votre médecin rapidement.

Ballonnement : quand consulter ?

En dehors de certaines situations pathologiques plutôt aiguës, les ballonnements récurrents sans autres troubles digestifs sont dans la grande majorité des cas sans gravité. L’origine de ce symptôme est complexe, et probablement lié à plusieurs causes : les habitudes alimentaires, un déséquilibre du microbiote intestinal, une anomalie du transit des gaz ou encore l’hypersensibilité viscérale (voir : « Ballonnements : définition »). Il peut être nécessaire de consulter votre médecin, en particulier lorsque les ballonnements deviennent fréquents et gênants, ou lorsqu’ils sont associés à d’autres symptômes tels qu’une pâleur ou encore une perte de poids4. Votre médecin vous interrogera et vous examinera, à la recherche d’autres signes qui pourraient révéler une maladie susceptible d’induire les ballonnements.
Votre médecin évaluera également l’impact que les symptômes digestifs ont sur vous, en particulier sur le plan psychologique. Ainsi, il pourra vous donner des conseils diététiques, vous recommander d’adapter vos habitudes alimentaires et votre hygiène de vie, voire vous prescrire un traitement adapté à votre problème4. (voir : « Que faire en cas de ballonnements ? »).

Références
1 : Ryu MS, Jung H-K, Ryu J, Kim J-S, Kong KA. Clinical Dimensions of Bloating in Functional Gastrointestinal Disorders. J Neurogastroenterol Motil. juill 2016;22(3):509-16.
2 : Azpiroz F, Malagelada J-R. Abdominal bloating. Gastroenterology. 2005;129(3):1060–1078.
3 : Iovino P, Bucci C, Tremolaterra F, Santonicola A, Chiarioni G. Bloating and functional gastro-intestinal disorders: where are we and where are we going? World J Gastroenterol WJG. 2014;20(39):14407.
4 : Lacy BE, Mearin F, Chang L, Chey WD, Lembo AJ, Simren M, et al. Bowel disorders. Gastroenterology. 2016;150(6):1393–1407.
5 : Bigard M-A, Peyrin-Biroulet L. Gaz digestifs. EMC 2016.6
6 : Ducrotte P. Abdominal bloating: an up-to-date. Gastroenterol Clin Biol. 2009;33(10-11 Suppl):F94–100.