Ne confondez pas diarrhée aiguë et diarrhée chronique !
Bien-être intestinal > Diarrhée aiguë > Ne confondez pas diarrhée aiguë et diarrhée chronique !

Ne confondez pas diarrhée aiguë et diarrhée chronique !

La diarrhée est un symptôme courant qui a des causes nombreuses et variées. Elle est qualifiée de chronique lorsqu’elle perdure depuis plus d’un mois1.

Les diarrhées aiguës sont généralement des affections bénignes, causées par une infection bactérienne ou virale. Cependant, la diarrhée chronique peut entraîner des complications si elle n’est pas traitée.

Quelles sont les principales causes de la diarrhée chronique chez l’adulte ?

Il existe plusieurs causes associées à la diarrhée chronique chez les adultes, dont la gravité varie considérablement. En voici les principales.

Les maladies inflammatoires chroniques de l’intestin (MICI)

Les deux principales MICI2 sont la maladie de Crohn et la rectocolite hémorragique. Ces maladies inflammatoires se caractérisent par l’inflammation de la paroi d’une partie du tube digestif, à cause d’une dérégulation du système immunitaire. Les symptômes, lors d’une poussée inflammatoire, sont des douleurs abdominales, des selles fréquentes, parfois sanglantes, ou l’atteinte de la région anale.

Il n’existe pas de traitement, mais afin de permettre un contrôle durable de la maladie, les médicaments anti-inflammatoires et les biothérapies immunomodulatrices ou immunosuppressives sont utilisés. Dans les cas graves, à la suite d’un examen, une résection chirurgicale de l’intestin peut être proposée.

La maladie cœliaque

La maladie cœliaque3 ou intolérance au gluten, d’origine immunologique, est une pathologie chronique caractérisée par une réaction immunitaire intense lorsque le patient consomme des aliments qui contiennent cette protéine.

La malabsorption des nutriments peut générer une diarrhée persistante, des ballonnements, une constipation et une anémie. Le seul traitement est d’adopter un régime alimentaire sans gluten à vie.

L’hyperthyroïdie

L’hyperthyroïdie4 est une maladie de la glande thyroïde qui sécrète trop d’hormones thyroïdiennes. Elle engendre un dysfonctionnement de tout l’organisme. Le tube digestif hyperactif va ainsi entrainer une diarrhée chronique.

Les intolérances alimentaires

L’intolérance alimentaire la plus fréquente est celle au lactose5.

Souvent confondues avec des allergies, elles sont en fait causées par une déficience des enzymes responsables de la digestion du lactose normalement présentes dans l’intestin grêle. Les symptômes comprennent des sensations de ballonnement, des crampes abdominales, des vomissements et une chronicisation de la diarrhée.

Le syndrome de l’intestin irritable (SII)

Aussi appelée syndrome du colon irritable (SCI), cette pathologie fréquente touche environ 5 % de la population française6. Les symptômes du SII comprennent la douleur abdominale (crampes et spasmes), les ballonnements abdominaux et des troubles du transit intestinal (constipation ou diarrhée).

Il n’y a actuellement aucune cure pour cette maladie mal comprise.

L’augmentation de la consommation de fibres et d’autres modifications alimentaires est associée à une réduction de la fréquence et la gravité des symptômes du SII.

L’utilisation chronique des anti-inflammatoires non stéroïdiens (AINS)

Les AINS, comme l’aspirine et l’ibuprofène, peuvent endommager l’estomac et les parois intestinales entraînant ainsi des diarrhées. Sauf en cas de douleurs chroniques, ces médicaments ne sont généralement pas utilisés pendant de longues périodes.

Les antibiotiques

L’automédication avec des antibiotiques peut perturber la flore bactérienne normale de l’intestin, et entraîner une diarrhée chronique.

Le cancer

Bien que la diarrhée chronique ne soit pas couramment associée au cancer, certains cancers rares et le cancer du colon et du rectum7 peuvent provoquer une accélération du transit intestinal et, par conséquent, des diarrhées.

Dans de rares cas, la diarrhée peut en être le symptôme révélateur.

Comment est fait le diagnostic de la diarrhée chronique ?

Les causes de diarrhée chronique étant très diverses, les examens exploratoires peuvent être multiples. Les plus communs sont l’examen endoscopique haut et la coloscopie pour en déceler l’origine1. Des analyses de sang peuvent aussi être demandées pour confirmer ou infirmer le diagnostic.

Quel est le traitement de la diarrhée chronique ?

La thérapie et les soins varient selon la cause de votre diarrhée, seul votre médecin peut en juger. En cas de diarrhée motrice, il vous prescrira des ralentisseurs du transit ; des adsorbants et protecteurs intestinaux en cas de diarrhée aigue, des anti-diarrhéiques à base de micro-organismes pour agir sur la flore intestinale (certains probiotiques peuvent être utilisés en complément de la réhydratation) ; et en cas de diarrhée sécrétoire, des antisécrétoires.Il faut toutefois prendre en charge la pathologie qui provoque la diarrhée chronique pour en venir à bout.

L’hydratation

La perte de beaucoup de liquides pendant une période prolongée peut être très dommageable pour votre corps. Il est donc important de bien vous hydrater pour éviter le risque de déshydratation et la perte de poids.

La diarrhée peut également entraîner une perte de sels minéraux dans les selles, qui doivent être reconstituées en prenant des boissons électrolytes.

Vous pouvez vous référer à notre article « Comment prévenir la déshydratation en cas de diarrhée » pour plus de détails.

Introduire des changements alimentaires

Si un aliment spécifique est à l’origine de la diarrhée chronique et de la déshydratation, il est nécessaire de retirer cet aliment ou cette boisson de votre régime alimentaire pour voir si les symptômes s’améliorent ou non.

Une fois les symptômes disparus, il peut être possible de recommencer progressivement à manger ces aliments de façon peu fréquente ou en quantités modérées.

Tenir un journal alimentaire peut également vous aider à repérer la présence des aliments déclencheurs.

Conclusion

La diarrhée chronique peut être une maladie difficile à traiter. C’est pourquoi il est important d’être conseillé par un médecin concernant le traitement à suivre en cas de symptômes.


Références :

1. Société nationale française de gastro-entérologie. Diarrhée chronique. Disponible en ligne : https://www.snfge.org/content/diarrhee-chronique

2. Institut national de la santé et de la recherche médicale (Inserm). Maladies inflammatoires chroniques de l’intestin (MICI). Disponible en ligne : https://www.inserm.fr/information-en-sante/dossiers-information/maladies-inflammatoires-chroniques-intestin-mici

3. Société nationale française de gastro-entérologie. Maladie cœliaque. Disponible en ligne : https://www.snfge.org/content/maladie-coeliaque#qa1179

4. Assurance Maladie. Comprendre l’hyperthyroïdie. Disponible en ligne : https://www.ameli.fr/assure/sante/themes/hyperthyroidie/comprendre-hyperthyroidie

5. Assurance Maladie. Intolérance au lactose : définition et symptômes. Disponible en ligne :

https://www.ameli.fr/assure/sante/themes/intolerance-lactose/definition-symptomes

6. Assurance Maladie. Reconnaître le syndrome de l’intestin irritable. Disponible en ligne :

https://www.ameli.fr/assure/sante/themes/syndrome-intestin-irritable/reconnaitre-syndrome-intestin-irritable

7. Assurance Maladie. Le cancer du côlon et du rectum : symptômes et diagnostic. https://www.ameli.fr/assure/sante/themes/cancer-colorectal/depistage-symptomes-diagnostic