La gastro-entérite
Bien-être intestinal > Diarrhée aiguë > La gastro-entérite

La gastro-entérite

Qu’est-ce que la gastro-entérite ?

La gastro-entérite aiguë est une inflammation de la muqueuse du tube digestif. Elle est due à un virus (gastro-entérite virale qui est très contagieuse), à une bactérie (gastro-entérite bactérienne) ou à un parasite. La transmission de l’un de ces microbes peut se faire par :

  • Un contact direct entre une personne et une autre déjà malade,
  • Des aliments contaminés par une personne malade ou de l’eau souillée,
  • Un contact avec des objets sur lesquels se sont déposées de fines particules de selles de personnes infectées1.

Les causes de la gastro-entérite

Les norovirus représentent la cause la plus fréquente de gastro-entérites virales chez l’adulte et les rotavirus chez les nourrissons et les jeunes enfants. Chaque virus gastro-intestinal a une saison où il est le plus actif. Dans les régions de l’hémisphère nord, par exemple, les infections à norovirus et à rotavirus ont les taux d’incidence les plus élevés entre octobre et avril. 2

Les bactéries les plus fréquemment en cause sont Campylobacter et Salmonella selon la région. 3

Les symptômes de la gastro-entérite

La gastro-entérite se manifeste par une soudaine diarrhée aiguë qui apparaît 24 à 72 heures après la contamination. Cette diarrhée se caractérise par une modification de la fréquence des selles (plus de trois selles molles ou liquides en 24 heures) et de leur consistance (molles ou liquides). La diarrhée peut s’accompagner de nausées ou de vomissements, de douleurs abdominales (crampes ou maux de ventre) parfois fortes, d’une fièvre modérée et, parfois, de sang dans les selles1.

A lire aussi : Qu’est-ce que la diarrhée ?

Les épidémies de gastro-entérites

On estime à environ 4 millions le nombre de français ayant consulté un médecin généraliste pour une diarrhée aiguë en 2017.1 Les gastro-entérites virales évoluent chaque année selon un cycle régulier et sont particulièrement fortes en période hivernale4 (notamment lors des fêtes de fin d’année).  Le problème est qu’elles sont particulièrement contagieuses : il est donc important de se protéger de l’épidémie de gastro (et des virus en général) en adoptant des gestes simples comme se laver fréquemment les mains de façon efficace, et de désinfecter régulièrement les surfaces les plus touchées 1.

Les cas de diarrhées aiguës sont recensés, en France, par un réseau de médecins généralistes bénévoles et volontaires : le réseau Sentinelles.

Pour suivre l’évolution des épidémies de diarrhées aiguës dans les différentes régions de France, rendez-vous sur le site du réseau Sentinelles.

Quelle est la période de contagion des gastro-entérites virales ?

La période de contagion – c’est-à-dire le temps pendant lequel une personne malade peut transmettre la maladie à d’autres – diffère légèrement pour chaque virus. Concernant les norovirus, on est contagieux dès qu’apparaissent les premiers symptômes. Bien que l’on se sente généralement mieux après un jour ou deux, on reste contagieux quelques jours après son rétablissement. Les enfants doivent rester à la maison pendant au moins 48 heures après le dernier épisode de vomissement ou de diarrhée. 5

Avec le rotavirus, les sujets sont contagieux avant même l’apparition des symptômes et jusqu’à deux semaines après le rétablissement.

Quelles sont les personnes les plus à risque de gastroentérites virales ?

Les gastro-entérites virales surviennent partout dans le monde et touchent des personnes de tout âge et de toute origine. Toutefois certaines personnes sont plus susceptibles d’être atteintes que d’autres. Il s’agit des jeunes enfants, des personnes âgées ou de ceux ayant leur système immunitaire affaibli. Par ailleurs, tout endroit où des personnes se rassemblent dans un espace restreint avec des contacts étroits représente une situation propice à la transmission d’une infection de ce type.2

Que faire en cas de gastro-entérite ?

Se soigner

Boire en cas de gastro-entérite

En cas de gastro-entérite, le traitement repose sur la réhydratation et les mesures hygiéno-diététiques. Les gastro-entérites sont, en général, d’origine virale et ne nécessitent donc pas de traitement antibiotique. Pour diminuer les symptômes de la diarrhée aiguë, il existe des médicaments efficaces disponibles en pharmacie. Certains probiotiques peuvent être utilisés en complément de la réhydratation3. Demandez conseil à votre médecin ou à votre pharmacien.

A lire aussi : traitement de la diarrhée aigüe

Dans des cas sévères ou à risque (notamment en cas de sang dans les selles ou de fièvre), il faut demander un avis médical. Le médecin pourra éventuellement demander des examens complémentaires, comme un examen des selles1.

Appliquer des mesures de prévention 1

Bien se laver les mains en cas de gastro-entérite

Pour limiter la contamination de votre entourage, il convient d’adopter ces quelques précautions d’hygiène et ces gestes « barrière » simples : 1

  • Se laver souvent les mains (avant de préparer les repas, avant de manger, après être allé aux toilettes ou à la salle de bains…),
  • Ranger les brosses à dents séparément,
  • Éviter de se toucher la bouche ou le nez sans s’être lavé les mains,
  • Utiliser des mouchoirs en papier à usage unique,
  • Nettoyer les toilettes avec un désinfectant, après chaque diarrhée,
  • Désinfecter les endroits et surfaces souvent utilisés au domicile : poignées de porte, téléphone, lavabo…
  • Changer régulièrement les essuie-mains.

Adapter son alimentation

Que manger en cas de gastro-entérite ?

Il est important d’adapter votre alimentation en cas de gastro-entérite. Alors, que peut-on / doit-on manger ?
Voici les bases d’un régime alimentaire spécial « gastro » :

  • Boire plus que d’habitude, notamment des boissons contenant assez de sucre et de sel pour compenser les pertes en eau et en sel (eau, eau sucrée, jus de pomme, bouillon de légumes), car il est important d’éviter la déshydratation qui est une des principales complications de la gastro-entérite.
  • Prendre des repas plus légers mais plus fréquents, composés d’aliments salés, riches en glucose et sans résidus (riz, pâtes, carottes cuites),
  • A l’exception des bananes, évitez les fruits et les légumes crus, ainsi que les boissons glacées.
  • Éviter momentanément le lait, l’alcool, les produits gras et épicés ; les sodas ne sont pas contre-indiqués 1.

Références
1 : Site internet de l’Assurance Maladie :
https://www.ameli.fr/assure/sante/themes/gastro-enterite-adulte/reconnaitre-gastro-enterite [consulté le 07/09/2020]
https://www.ameli.fr/assure/sante/themes/gastro-enterite-adulte/bons-reflexes-que-faire [consulté le 07/09/2020]
https://www.ameli.fr/assure/sante/themes/gastro-enterite-adulte/consultation-traitement [consulté le 07/09/2020]
https://www.ameli.fr/assure/sante/themes/gastro-enterite-adulte/prevention [consulté le 07/09/2020]
2 : Gan L, Matray C, Desjardin M, et al., Gastro-entérite virale : épidémiologie et classification, EMC – Gastroentérologie, 2019, 37, 1, 1-8.
3 : Guarino A et coll.: European Society for Pediatric Gastroenterology, Hepatology, and Nutrition/European Society for Pediatric Infectious Diseases Evidence-Based Guidelines for the Management of Acute Gastroenteritis in Children in Europe: Update 2014. Journal of Pediatric Gastroenterology and Nutrition 2014 ; 59: 132–152.
4 : Bulletin hebdomadaire GEA du 2/11/2016. Santé Publique France.
5 : : Santé Publique France
https://www.santepubliquefrance.fr/maladies-et-traumatismes/maladies-hivernales/gastro-enterites-aigues