Pourquoi faut-il traiter la constipation ?

Pourquoi faut-il traiter la constipation ?

La constipation occasionnelle peut être très gênante pour les personnes qui en souffrent. Dans certains cas, il faut consulter un médecin pour rechercher une origine à ce symptôme. Mais dans la grande majorité des cas, la constipation ne révèle rien de grave. On entend parfois que l’accumulation des selles due à la constipation peut conduire à une intoxication. Que l’on se rassure : c’est heureusement faux1 ! Mais si la constipation n’est pas grave, alors, pourquoi faut-il la traiter ? En réalité la constipation, y compris lorsqu’elle est occasionnelle, peut être un vrai fardeau pour les personnes qui en souffrent régulièrement.

À lire aussi : Quand consulter ?

L’impact de la constipation sur la qualité de vie

La constipation affecte la qualité de vie des personnes qui en souffrent

La constipation occasionnelle est toujours associée à une gêne physique et parfois à des douleurs abdominales. Cette gêne et cette douleur peuvent elles-mêmes avoir des conséquences sur le moral, et sur le sommeil. Ainsi, la constipation peut avoir des conséquences sur la qualité de vie. Pour des personnes qui en souffrent, il est difficile d’aborder ce sujet avec ses proches ou même avec son médecin. La constipation peut entraîner un sentiment de honte, de culpabilité et d’impuissance. Les patients se sentent parfois plus touchés par les conséquences psychologiques que par les symptômes physiques. La constipation peut nuire au travail, aux études, ou encore aux relations sociales2.

L’impact de la constipation sur la santé physique

Bien souvent, les personnes qui souffrent de constipation vont faire des efforts de poussée au moment d’aller à la selle. À la longue, ceci peut aggraver une maladie hémorroïdaire. Les hémorroïdes sont des paquets de vaisseaux normalement présents au niveau de l’anus. Les efforts de poussée peuvent abîmer les tissus soutenant les hémorroïdes, qui sont alors fragilisés. Ces vaisseaux peuvent ressortir par l’anus provoquant une gêne, ils peuvent également provoquer des saignements et des douleurs. Dans certains cas, ils peuvent même se boucher, ce qui est une urgence3. La présence d’hémorroïdes douloureuses au passage des selles peut elle-même être responsable d’une constipation… C’est un véritable cercle vicieux !

Traiter la constipation

Devant une constipation occasionnelle, il faut donc appliquer des conseils hygiéno-diététiques, et ne pas hésiter à demander conseil à un professionnel de santé.

À lire aussi : Constipation occasionnelle : que faire ?

Références
1 : L Degen et coll. Réalités et mythes à propos de la constipation – State of the Art. Forum Med Suisse 2008 ;8(47) :913-918
2: Fondation canadienne de la santé digestive. Comprendre la prévalence et l’impact de la constipation au Canada. Février 2014.
3: J-D Zeitoun et coll. Pathologie hémorroïdaire : de la physiopathologie à la clinique. Press Med, 2011, pp. 920-926