Constipation : quand consulter ?
Bien-être intestinal > Constipation occasionnelle > Constipation : quand consulter ?

Constipation : quand consulter ?

La consultation d’un médecin en cas de constipation

La constipation est un symptôme très courant1, caractérisé par des selles moins fréquentes que d’ordinaire. Mais il faut savoir que la fréquence des selles varie d’une personne à l’autre (de trois fois par semaine seulement pour certains à plus de trois fois par jour pour d’autres !). Alors pour définir la constipation de façon plus précise, il s’agit d’une diminution de la fréquence des selles (moins de 3 fois par semaine) associée à une difficulté d’évacuation des selles par le rectum ou à une sensation d’évacuation incomplète (constipation d’évacuation) (2). Lorsqu’on est constipé, les selles sont petites, sèches et dures, leur passage par l’anus est parfois difficile, ce qui peut entraîner des douleurs importantes à la défécation. Selon les cas, la constipation peut être associée à des ballonnements, à un inconfort au niveau du ventre ou à des crampes abdominales.

La constipation est surtout due à un ralentissement du fonctionnement du côlon, qui peut survenir à l’occasion d’un voyage, d’un changement dans les habitudes quotidiennes, ou d’une modification de son alimentation. On parle de constipation « occasionnelle », ou passagère (par opposition à la constipation chronique). La constipation est un problème qui peut être très gênant, mais qui, le plus souvent, n’est pas grave.

Constipation : que faire ?

Pour faciliter le transit et limiter la constipation, la première des choses à faire est de revoir le contenu de son alimentation : il convient d’augmenter progressivement la part des aliments riches en fibres en introduisant davantage de légumes verts, de fruits frais, de céréales et pain complets… En effet, les fibres alimentaires augmentent le volume des selles et facilitent le transit. A contrario, les aliments connus pour favoriser la constipation comme le riz blanc doivent être évités, de même que les aliments trop gras et trop sucrés. Il est également recommandé de boire quotidiennement une grande quantité d’eau (au moins 1,5 litres par jour) et de pratiquer une activité physique régulière3. Enfin, il est conseillé de ne pas se retenir d’aller aux toilettes (y aller dès que le besoin se fait sentir) et d’essayer de s’y rendre à des horaires réguliers. Dans certains cas, des médicaments laxatifs peuvent être utiles lorsque le régime alimentaire et l’activité physique ne suffisent pas à retrouver un transit normal. Demandez conseil à votre pharmacien.

Pour en savoir plus, découvrez nos 5 conseils pour lutter contre la constipation.

Mais la constipation n’est pas toujours un simple trouble passager du transit et elle nécessite parfois de demander l’avis d’un médecin ou le conseil à un pharmacien. Alors, quand faut-il envisager de consulter ?

Les symptômes alarmants qui doivent amener à consulter

Dans certains cas, la constipation peut être le signe d’une maladie plus grave. Une constipation sévère et certains symptômes ne doivent cependant pas être négligés.

Si vous souffrez des symptômes suivants, il est impératif de consulter rapidement un médecin ou appeler immédiatement un service d’aide médicale d’urgence (le 15 ou le 112)1

  • En cas de fortes douleurs abdominales, de vomissements, il peut s’agir d’une occlusion intestinale qui est une urgence
  • En cas de fièvre et de fortes douleurs abdominales, ou encore d’une constipation apparue brutalement4
  • Devant la présence de sang dans les selles (rectorragie), d’une perte de poids involontaire, ou d’autres troubles accompagnant la constipation

Consulter en cas de situations particulières

Sachez que certaines maladies et médicaments peuvent induire une constipation. Il est important que les patients souffrant d’un problème de santé chronique comme la maladie de Crohn, la rectocolite hémorragique, un diabète, ou encore la maladie de Parkinson consultent leur médecin en cas de constipation. Il en va de même pour les personnes âgées de plus de 50 ans, non sujettes à la constipation, mais qui souffrent soudainement d’une constipation importante5. Les femmes enceintes ou qui allaitent doivent également prendre l’avis de leur médecin, de leur gynécologue ou de leur sage-femme avant de débuter un traitement par laxatifs6. Enfin, si vous présentez des lésions au niveau de l’anus (hémorroïdes, fissures anales…), consultez votre médecin ou demandez conseil à votre pharmacien : il pourra vous conseiller sur le type de laxatifs les plus adaptés à votre situation

Rechercher la cause d’une constipation chronique

Si la constipation est généralement passagère, il peut arriver qu’elle ne disparaisse pas en quelques jours, mais qu’elle s’installe durablement. Les médecins parlent de constipation chronique lorsque ce symptôme digestif est présent la plupart du temps au cours des 6 derniers mois. Les patients souffrant de constipation chronique doivent consulter leur médecin traitant. En effet, on recommande dans ce cas de rechercher une cause à la constipation, qui peut parfois être un symptôme d’une autre maladie (comme les problèmes de thyroïde, le cancer du côlon, ou encore certaines maladies du cerveau) ou bien un effet indésirable d’un médicament. Des examens complémentaires et le recours à un médecin spécialiste sont souvent nécessaires. Le médecin pourra alors s’attaquer à la cause de la constipation et vous prescrire des médicaments pour tenter de soulager les symptômes7.

A lire aussi : Les médicaments laxatifs

Références :

1. WGO. Constipation une approche globale. Disponible sur https://www.worldgastroenterology.org/UserFiles/file/guidelines/constipation-french-2010.pdf

2. Lacy BE et coll.: Bowel disorders. Gastroenterology 2016 ; 150 : 1393–1407. Page 1399 encadré C2 C2. Diagnostic Criteria for Functional Constipation.

3. CREGG. Diététique sur la constipation. Disponible sur https://www.cregg.org/wordpress/wp-content/uploads/2012/06/documents-fiches-constipation.pdf

4. Dumont A, Chambin O, Pillon F, Bardou M. De nombreux laxatifs disponibles à l’officine. Janvier 2010. Actualités pharmaceutiques. Volume 49, numéro 492, pp. 12-16.

5. Les bons gestes et la consultation en cas de constipation. Disponible sur : https://www.ameli.fr/assure/sante/themes/constipation-adulte/bons-reflexes

6. Constipation et grossesse : https://eurekasante.vidal.fr/maladies/estomac-intestins/constipation-adulte.html?pb=grossesse

7. Degena L, Dederdingb J-P, Bauerfeindc P, Beglingera C. Réalités et mythes à propos de la constipation–State of the Art.