Constipation : les faux remèdes et les mauvais réflexes
Bien-être intestinal > Constipation occasionnelle > Constipation : les faux remèdes et les mauvais réflexes

Constipation : les faux remèdes et les mauvais réflexes

La constipation est un symptôme qui est très fréquent. Dans la grande majorité des cas, il s’agit d’une constipation passagère (ou constipation occasionnelle), qui ne dure que quelques jours. D’autres troubles peuvent être associés comme une sensation d’inconfort au niveau du ventre, des crampes ou des ballonnements. (Si les symptômes durent plus de 6 mois, on ne parle plus de constipation occasionnelle mais de constipation chronique : il faut alors impérativement consulter un médecin). La constipation occasionnelle n’est pas un problème grave mais elle peut peser sur le quotidien de ceux qui en souffrent. On peut vite être tenté d’adopter de mauvaises habitudes en pensant qu’elles pourront aider à faire passer la constipation ou en alléger un peu les symptômes. Pire, on est parfois amené à écouter certains conseils voire à tester des remèdes miracles, qui font au final plus de mal que de bien. Alors voici un petit décryptage qui s’adresse à toutes les personnes constipées !

Les mauvaises habitudes en cas de constipation

un rythme régulier comme remède en cas de constipation

Première mesure que l’on est tenté de prendre quand on est constipé : se retenir longtemps avant d’aller à la selle pour augmenter ses chances d’être soulagé la prochaine fois que l’on ira ! Ce raisonnement n’est pas totalement illogique… Mais ce n’est pas du tout ce qui est recommandé ! En effet, en se retenant, on risque au contraire d’aggraver le problème : c’est donc un véritable cercle vicieux ! En réalité, il est plutôt conseillé de conserver un rythme régulier, habituel. L’idée est de rester à l’écoute de la sensation de besoin, et de rééduquer son tube digestif pour qu’il revienne à un fonctionnement régulier et efficace.

Autre réponse à la constipation qui peut paraître logique : la gêne abdominale causée par la constipation peut conduire certains à réduire leur alimentation. Là encore, réduire les apports alimentaires ne va en rien améliorer le transit. D’autres au contraire pensent qu’il est nécessaire d’augmenter leurs apports alimentaires. Cette réponse est également inadaptée, excepté pour des populations spécifiques : pour les personnes jeunes qui ont des apports caloriques réduits (régime amaigrissant ou anorexie mentale) et pour les personnes âgées, dont l’appétit est diminué1.  Dans ces cas précis, une prise en charge médicale adaptée est nécessaire.

En revanche, certains conseils diététiques et produits alimentaires peuvent bel et bien représenter des remèdes naturels contre la constipation. On recommande d’augmenter la part de fibres que contient votre alimentation, en intégrant dans ses menus des aliments riches en fibres (légumes verts, fruits frais ou séchés, céréales complètes…)2,3 Évitez toutefois de dévorer un paquet entier de pruneaux en une heure ! L’augmentation des fibres doit être progressive, car un changement brutal pourrait engendrer des ballonnements et un inconfort digestif.1 Évidemment, les aliments connus pour leur capacité à favoriser une constipation (comme le pain ou le riz blancs) sont à éviter.

Vous entendrez peut-être quelqu’un vous conseiller de boire davantage de café, en vous détaillant ses habitudes personnelles après le café du matin ! S’il est admis qu’à faible dose le café peut stimuler le transit, il ne faut surtout pas en abuser, car il pourrait au contraire favoriser la constipation !4 Ce qui est sûr, c’est qu’il est important de s’hydrater suffisamment (boire au moins 1, 5 litres par jour) pour permettre aux selles de se ramollir. On peut évidemment consommer de l’eau (notamment des eaux minérales riches en magnésium qui ont un effet laxatif significatif), mais aussi des tisanes, des soupes, et pourquoi pas des jus de fruits sans sucres ajoutés.2

En tout cas, ne restez pas assis à vous lamenter et attendre que ça passe : faites du sport ! L’activité physique permet en effet de stimuler le transit intestinal. Pensez aussi au yoga ou à d’autres exercices de relaxation : ces temps de détente peuvent être bénéfiques pour la constipation en diminuant le stress et l’anxiété.

N’hésitez pas à consulter votre médecin ou demander conseil à votre pharmacien.

Les faux remèdes contre la constipation

Attention aux faux remèdes contre la constipation !

Sur internet, on peut très facilement tomber sur LE remède constipation. Ces remèdes naturels ou remèdes miracles sont innombrables, et peuvent même se contredire !

Dans ce lot, on peut bien sûr trouver un remède constipation qui s’est révélé efficace chez certaines personnes… Cela ne garantit pas un fonctionnement pour tous !

Certains remèdes naturels sont proposés et recommandés par certains experts (aliments autres que les fibres, tels que le fromage, le lait, la viande, les œufs, l’huile d’olive, etc..) mais les données scientifiques ne sont pas suffisantes pour démontrer leur utilité.1

Parmi tous les prétendus remèdes, certains sont simplement inutiles, mais anodins ; d’autres, malheureusement, sont carrément dangereux et peuvent provoquer des troubles digestifs graves. Attention notamment si vous souffrez de maladies inflammatoires du côlon, certains remèdes sont à éviter.5

Au passage, rappelons que les lavements ne font pas partie des traitements de la constipation occasionnelle. Il est important de suivre les traitements qui sont indiqués dans les recommandations, c’est-à-dire ceux dont l’efficacité a été prouvée et dont on sait qu’ils ne sont pas dangereux.

Dans tous les cas, vous n’avez pas à garder votre problème pour vous ! N’hésitez pas à demander conseil à un professionnel de santé qui pourra vous conseiller sur les traitements recommandés.6

A lire aussi : Nos 5 conseils pour lutter contre la constipation

Références

1. Vitton V et coll. : Clinical practice guidelines from the French National Society of Coloproctology in treating chronic constipation. Eur J Gastroenterol Hepatol. 2018 Apr;30(4):357-363. doi: 10.1097/MEG.0000000000001080.

2. ameli – Constipation de l’adulte – https://www.ameli.fr/paris/assure/sante/themes/constipation-adulte/definition-symptomes-facteurs-favorisants [consulté le 18 Septembre 2020]

3.  CREGG. Diététique sur la constipation. Disponible sur https://www.cregg.org/wordpress/wp-content/uploads/2020/07/documents-fiches-constipation.pdf

4. Dukas L et coll. Association between physical activity, fiber intake, and other lifestyle variables and constipation in a study of women. Am J Gastroenterol. 2003;98(8):1790.

5. https://eurekasante.vidal.fr/maladies/estomac-intestins/constipation-adulte.html?pb=phytotherapie-plantes

6. Agence Nationale de Sécurité du Médicament et des produits de santé (anciennement AFSSAPS) – Constipation occasionnelle de l’adulte, Bien vous soigner avec des médicaments disponibles sans ordonnance, juin 2009